Rechercher

Clôture des comptes : Comment traiter un déficit comptable ?

Dernière mise à jour : 18 janv. 2019


Le déficit subi au cours de l'exercice par une société soumise à l'impôt sur les sociétés est reportable et imputable sans limitation de durée sur les éventuels bénéfices des exercices futurs. Le montant du déficit reporté n'est pas limité, mais sont imputation sur le bénéfice de l'exercice suivant est limitée à un million d'euros, plus 50% de la fraction du bénéfice excédant ce seuil.


Cette manière de procéder est la plus courante.


Il va toutefois aussi être possible de reporter un déficit non pas vers l'avant, mais vers l'arrière ; c'est-à-dire que le déficit de l'exercice va être imputé sur le bénéfice de l'exercice précédent.


Ce procédé fait naître une créance fiscale qui ne sera pas immédiatement remboursée, mais pourra être utilisée sur l'impôt futur. Comptablement, un produit d'impôt sera enregistré, ce qui pourra améliorer la situation financière de l'exercice déficitaire...


Toujours en cas de déficit : il est important de l'anticiper pour le calcul du premier acompte d'impôt sur les sociétés, afin d'être dispensé de son versement, dû pour le 15 mars en cas de clôture 31 décembre.



30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Loi de finances 2021 (projet) : réévaluation des actifs

NEUTRALISATION TEMPORAIRE DE L’IMPACT FISCAL DES RÉÉVALUATIONS LIBRES DES ACTIFS : COMMENT REDORER LE BILAN DES ENTREPRISES EN PERIODE DE CRISE SANITAIRE ET ECONOMIQUE ? Les craintes exprimées il y a

COVID19 - Mesures d'aides aux entreprises

Voici, dans l’attente de la parution des décrets, les aides qui ont été annoncées par le gouvernement lors des différentes conférences de presse du jeudi 29 octobre 2020 : Renforcement du fonds de sol